Astuces pour protéger ses récoltes des risques climatiques

Orage, tempête, cyclone, sècheresse, sont des risques climatiques ravageurs et imprévisibles. Même si actuellement, grâce à l’évolution technologique, il existe différents types d’appareils pour détecter les moindres changements de la météo, il est toujours préférable de s’y préparer à l’avance afin d’éviter tout dommage.

Mieux vaut prévenir que guérir

Depuis quelques années, il faut avouer que les effets dévastateurs de dame nature sont de plus en plus menaçants et intenses suite à la destruction progressive de la couche d’ozone. Aussi, les spécialistes envisagent des risques météorologiques encore plus accrus dans les années à venir. Pour cela, il faut bien s’y préparer surtout pour les agriculteurs, car les agricultures sont les plus touchées par ces phénomènes naturels. Afin de protéger ses récoltes donc, des mesures de prévention doivent être mises en place chaque année que ce soit en période hivernale ou en période estivale. Des campagnes de sensibilisation et d’informations en permanence doivent être effectuées pour mieux sensibiliser la population sur les risques climatiques surtout pour les zones les plus enclavées. Les météorologues doivent impérativement donner plus de précisions sur les changements météorologiques ainsi que les dangers que peuvent engendrer ces phénomènes.

Mettre en place des mesures de protection prévisionnelles

Il existe en effet plusieurs types de mesures de protection pour protéger ses récoltes afin de prévoir les sinistres climatiques. Lors de la période de forte chaleur par exemple, la création d’une source de drainage (puits, lacs artificiels, …) peut être utile pour protéger temporairement ses récoltes. Vous pouvez également penser à mettre en place des filets anti-grêles ou des canons paragrêles pour limiter les risques de ravages. Pour l’État, la mise en œuvre d’un plan d’intervention rapide et d’un système de surveillance est nécessaire afin d’aider la population en cas de forte pluviosité (cyclone, tempête, forte pluie, …). Avec des moyens technologiques, vous avez la possibilité d’innover la protection de vos semences avec des robots, des drones, afin d’anticiper les risques. Cependant, cette dernière solution peut s’avérer très coûteuse et n’assure pas une protection à 100 % de vos récoltes.

L’assurance récolte : un autre moyen de protection

Comme les dégâts causés par les aléas climatiques ne sont pas moindres, L’État a mis au point une sorte d’aide sociale pour les agriculteurs les plus touchés par les risques météorologiques. Cette aide consiste en une subvention pour couvrir les pertes. Ainsi, pour protéger ses récoltes, les agriculteurs bénéficient d’un contrat d’assurance récoltes allant jusqu’à 65 % de crédit agricole. Ce contrat couvre en général, 17 types d’aléas climatiques comme la sècheresse, l’inondation, les grêles, les tempêtes, les vents de sable, la neige, … Par ailleurs, vous avez la possibilité de choisir entre différents types de contrat subventionnel (contrat par bloc de production, contrat à l’exploitation, assurance sur les prairies, …). Ces assurances multirisques aident beaucoup les paysans à protéger ses récoltes en cas de risques climatiques.

Quelles solutions technologiques pour le piégeage des espèces invasives ?
Existe-t-il des applications mobile pour alerter du piégeage d’espèces invasives