Vigne de Montmartre – Le Clos-Montmartre

Clos-Montmartre est un vignoble localisé au cœur de la ville de Paris, plus précisément dans le 18ème arrondissement. La vigne est plantée à flanc de la colline de Montmartre. Elle se présente à la fois comme une activité économique et environnementale mais elle a également une valeur culturelle. Vous ne devez pas la rater lors de votre passage dans la capitale française.                                            

La vigne Montmartre : la plus ancienne de la capitale française

D’optique historique, la culture de la vigne de Montmartre remonte au Xème siècle, c’est-à-dire en l’an 944. Au XIIème siècle, les communautés de moines cultivaient des vignes, au XVIe siècle l’abbaye s’appauvrit et s’est trouvé dans l’obligation de vendre certaines parcelles. Au XVIIe siècle la viticulture est devenue la principale activité des gents de Montmartre. A l’aube du XVIIIème siècle, la production du vin de Montmartre est exclusivement destinée à la consommation sur place. Au XIXème siècle, on assiste au déclin de la culture de la vigne de Montmartre. La surface cultivée en vigne diminue au profit des habitations. En 1930, le lieu est vendu à la Mairie de Paris. Puis, le Projet de cette dernière d’y construire des immeubles était contesté par les habitants de Montmartre. Finalement, en 1933, le Préfet de la ville décide de replanter 2000 pieds de vigne sur la pente de la colline. Cette décision n’est que la concrétisation des souhaits de la population locale. Actuellement, il en reste encore 1 762 pieds.

La fête des vendanges de Montmartre, un événement très spécial à ne pas manquer

La première fête des vendanges a eu lieu en 1934. Le président de la République Français de l’époque, en la personne d’Albert Lebrun, s’est rendu sur la place. A partir de cette année, cette fête est devenue une tradition très attendue qui est célébrée tous les mois d’octobre et pendant laquelle, le vin de Montmartre se vend aux enchères. Les bénéfices obtenus lors de cette vente sont destinés aux œuvres sociales du quartier. On y assiste, entre autres, à un défilé des associations locales. Il s’avère indispensable de souligner que pendant toute l’année, il est interdit au public de visiter la vigne de Montmartre. Par contre, au cours des fêtes de vendanges, les visites guidées sont autorisées. A noter également que cette manifestation à caractère à la fois commercial et culturel est la seule occasion pour visiter la vigne en dégustant sur place le clos de Montmartre.

Des améliorations mises en place

C’est la ville de Paris qui prend en main tout ce qui concerne l’entretien de la vigne de Montmartre.  Actuellement, 70% des cépages sont vieux et la ville procède de manière progressive au remplacement des pieds de vigne. Pour ce faire, elle fait venir de la vigne venant de la Suisse. Par ailleurs, la ville de Paris engage aussi des personnes titulaires de diplôme de jardinier pour assurer l’entretien des vignes. En 2016, la ville fait appel à un vigneron et œnologue pour s’occuper de la vigne. Cette amélioration a été mise en place en vue d’avoir du vin encore meilleur que celui qui a déjà fait la renommée de Montmartre. Quoi qu’il en soit, on y rencontre toujours les variétés les plus anciennes de la vigne. Au niveau du gout du clos, celui-ci reste authentique. Quant à la quantité de production, celle-ci est tenue confidentielle par la ville de Paris. Seule la quantité récoltée en 2016 est disponible. Celle-ci est de 1950 kg .Concernant les types de vins, il y en a deux : le vin rouge et le rosé qui fait la particularité du clos Montmartre. Neuf-cents (900) bouteilles de cuvées sont mises à la disposition des clients à chaque fête des vendanges.

Convoi agricole : quelle réglementation ?
Arrêt des néonicotinoïdes : guide pratique